L'ALIMENTATION TYPE MEDITERRANEEN

[difficile de faire de la prévention...on attend et on espère; mais en cas d'infarctus, on a 15% de risque d'y rester (SUR 120 000 CAS/AN EN FRANCE). On joue toujours?]

combiné à un exercice physique régulier et modéré (par ex 30 mn/jour de marche)

l'alimentation méditerranéenne, dite crétoise.

1-Ce n'est pas vraiment un régime. En effet, un régime est coercitif, contraignant. L'alimentation dite à la crétoise ne l'est pas vraiment.
2- Pour être rigoureux scientifiquement, voici ce qui est démontré:

Comparativement au régime "prudent" recommandé par les sociétés de cardiologie, l'alimentation "méditerranéenne de type crétois"
réduit de 75% la mortalité
chez les malades qui viennent de faire un infarctus du myocarde,
en réduisant le risque des maladies des artères coronaires (celles qui "se bouchent" lors de l'infarctus du myocarde): infarctus du myocarde, angine de poitrine, "crise cardiaque", accidents vasculaires cérébraux (hémiplégie etc…), en diminuant le risque d'agrégation plaquettaire..

 

Dans le "Lancet" du 11 juin 1994 paraissaient les résultats de l'"étude de Lyon" (de Lorgeril, Renaud et coll) : Exp pour groupe expérimental bénéficiant de l'alimentation type crétois et Tém pour le groupe témoin suivant le régime habituellement prescrit par les cardiologues et les diététiciennes des Hopitaux de Lyon
  total Exp  Tém Réduction
décès cardiaques 19 316 76%
+infarctus non mortels 41 833 73%
+angor instable+insuf.card.+AVC+embolies 71 1459 76%
        
décès toutes causes 28 820 70

L' enquête diététique établie pour comparer en toute certitude les 2 régimes donne le tableau suivant après une période de 1 à 4 ans de régime, en grammes

groupe pain et cereales lég secs lég vertsfruits

viandes et charcut

volaille from

beurre et creme
l'ennemi de vos arteres

marg colza huile poisson vin
exper (219) 167 20 316251 47 58 32 3 19 16
colza et olive
47 145
témoins (192) 145 10 288203 74 56 35 17 5 17 40 149

 

Elle est donc utile pour les malades qui ont fait un infarctus (c'est démontré par l'étude dite "de Lyon")
elle est très probablement utile pour ceux qui font de l'angine de poitrine.
elle est vraisemblablement utile pour ceux qui ont des facteurs de risque cardio-vasculaire (tabagisme, obésité, hypertension artérielle, diabète, cardiaques ou hypertendus ou maladies des artères dans la famille…).
elle est vraisemblablement utile à tous ...

    Mais elle n'empêche pas les méfaits du tabac !

Voyons ce qu'en disait en 1999 un spécialiste renommé dans la revue de cardiologie internationale la plus huppée:
Leaf, Alexander MD(Circulation. 1999;99:733-735.).

Résumé en Français:
"Ce numéro de "Circulation" contient un article qui mérite à mon avis une attention particulière des cardiologues et des médecins. Il rapporte les résultats de la "Lyon Diet Heart Study" après 46 mois de suivi des patients. Cette étude avait été entreprise en raison de la très faible mortalité par maladie cardiovasculaire, notamment par maladie coronarienne, dans les pays du bord de la méditerranée, par rapport à ceux de l'Europe du Nord.
La première publication de ce travail a paru dans le "Lancet" en 1994, et a été interrompue prématurément après 27 mois (au lieu des 5 ans prévus) par son comité scientifique et éthique en raison des résultats très favorables dans le groupe expérimental (recevant une alimentation de type crétois). Malgré des résultats frappants avec une diminution de 70% de la mortalité de toutes causes par diminution des affections coronaires, et une diminution du même ordre des complications non mortelles, je n'ai rencontré que peu de cardiologues qui soient au courant de cette étude.
C'est tout à l'honneur du Dr de Lorgeril et de ses collaborateurs que d'avoir continué à suivre les participants à l'étude initiale (…). Les résultats remarquablement bénéfiques du programme diététique expérimental (crétois) ont persisté après 46 mois.
Je voudrais énumérer les messages importants à mon avis au vu des résultats clairement et modestement présentés dans cet article.
  • Alors que les professionnels de santé, l'industrie pharmaceutique, les agences de recherche, sont totalement focalisées sur l'abaissement du cholestérol à l'aide de médicaments, il est réjouissant de voir qu'une étude bien conduite basée sur des modifications diététiques simples permet de réduire le risque de mortalité de toutes causes confondues et aussi de la mortalité coronarienne de façon bien plus efficace qu'aucune des études sur la réduction du taux de cholestérol à ce jour. Cette étude ne contredit pas l'importance du cholestérol dans la genèse des maladies coronariennes, (…) mais elle montre qu'il existe d'autres facteurs de risque importants à la portée de l'intervention diététique, et qu'il faut les prendre en compte si nous voulons obtenir des progrès diététiques maximaux en réduisant cette cause numéro 1 de mortalité dans le monde actuel.
  • La forte adhésion au programme du groupe expérimental (alimentation crétoise) pendant les 46 mois de suivi moyen par patient est remarquable alors que le comité scientifique et éthique a interrompu l'étude au 27ème mois (…). Ceci démontre que ce "régime" est bien supporté.
  • L'ampleur sans précédent des bénéfices du "régime" expérimental (crétois) est d'autant plus remarquable qu'ils ont été obtenus dans une population à faible risque, la France se plaçant deuxième derrière le Japon parmi les 36 pays comparés par l'American Heart Association en 1998 (…).
 
Autres lectures conseillées